Explications et Conseils

Les causes de la cellulite

Une prédisposition génétique

Elle se traduit par un tissu conjonctif faible. Il est important d’opter dès que possible pour une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique suffisante. Des exercices de raffermissement musculaire visant les principales zones sujettes à la cellulite doivent être pratiqués régulièrement et souvent.

Les oestrogènes

Ils favorisent la cellulite car elle détendent le tissu conjonctif et encouragent le stockage d’eau et de graisse ; ce processus concerne surtout les hanches et les cuisses. L’absoption de la pilule contraceptive surtout pendant de nombreuses années a également un effet négatif sur la structure du tissu conjonctif et peut par la même favoriser la cellulite. On note, enfin, un dernier effet négatif de cette hormone : l’apparition de vergetures sur les jambes.

Le surpoids

Il y a surpoids lorsque les calories absorbées sont plus importantes que celles qui sont consommées. Les calories dont le corps n’a pas besoin sur le moment sont stockées sous forme de « dépôts graisseux ». Ceci peut naturellement provoquer un surpoids et un gonflement maximal des cellules adipeuses. Si le tissu conjonctif est faible, les cellules adipeuses dépassent le tissu conjonctif et les bosselures et bombements caractéristiques de la cellulite apparaîssent alors à la surface de la peau.

Les mauvaises habitudes alimentaires

Trop de viandes, trop de graisses animales ainsi que trop de sucre et de sel surajouté constituent les conditions idéales pour la cellulite, car les substances superflues se déposent dans les zones à problème, faisant office de grainier à graisse et de réserve d’urgence.

L’équilibre acido-basique

La fatigue, l’absence de stimulation, les problèmes d’estomac, la peau pâle et la peau d’orange signifient que l’équilibre acides-bases n’est plus atteint dans le corps. Cet équilibre est pourtant nécessaire pour que les cellules exercent au mieux leur fonction et que les acides et les poisons puissent être neutralisés et éliminés.

De mauvaises habitudes alimentaires perturbent l’équilibre acido-basique et engendrent une suracidité de l’organisme. Il est préférable de mettre fin à cette suracidité, tandis qu’elle est encore à son stade initial, son alimentation étant beaucoup plus difficile ultérieurement. Il est important que le corps dispose d’une quantité suffisamment importante de substances nutritives basiques, ces dernières devant permettre d’éliminer les acides. Si les bases ne sont pas suffisantes, des matières formant les bases, telles que le calcium, sont alors extraites des propres au corps (telles que les os et les dents).

Sens et non-sens des régimes

Les régimes sont souvent considérés comme des stratégies efficaces contre la cellulite. Or, il s’agit précisément du contraire : les régimes peuvent, en effet, provoquer l’apparition ou l’accélération de la cellulite. Si l’on essaie de lutter contre les coussinets adipeux par des régimes stricts, c’est l’effet inverse que l’on provoque.

Le fameux effet « yoyo »

Dès que nous recommençons à manger normalement, notre corps essaie de réemplir les cellules adipeuses aussi vite que possible. Ce remplissage ne nécessite souvent que la moitié du temps recquis pour le régime précédent. Le métabolisme basal étant inférieur en « période de régime » ou « d’urgence », le corps le retient également pour la prochaine fois. A partir de ce moment, nous devons lutter contre le célèbre effet « yoyo » : comme notre corps a maintenant appris à se débrouiller avec une énergie moindre, nous continuons quand même à prendre du poids alors que nous mangeons la même quantité de nourriture.

Cellulite avec rétention d’eau

La rétention d’eau

Généralement, l’eau entre à hauteur de 70% de votre poids corporel total. 75% des tissus musculaires et 50% des tissus graisseux en contiennent.

L’excès d’eau dans le corps vient du fait que le corps la retient en surplus. Ce fluide s’accumule de façon anormale dans la circulation sanguine ou à l’intérieur des tissus ou des cavités de l’organisme. On dit alors que le corps fait de la rétention d’eau.

Pourquoi l’organisme retient-il ces liquides ?

Le corps utilise un système complexe d’hormones ou de substances similaires aux hormones appelées prostaglandines pour garder son volume de liquide à un niveau constant.

Un liquide riche en oxygène, vitamines et autres nutriments passe en permanence des capillaires aux tissus environnants, où il est connu sous le nom de liquide tissulaire ou liquide interstitiel. Ce dernier nourrit les cellules et retourne à la fin aux capillaires sanguins.

La rétention d’eau survient comme le résultat de changements dans la pression produite à l’intérieur des capillaires sanguins, ou des changements qui rendent les parois de ces capillaires trop perméables. Si la pression est erronée, ou si les capillaires sanguins sont trop perméables, alors trop de liquide sera libéré dans les espaces interstitiels. Il y a tant de liquide que la plupart ne peut revenir aux capillaires sanguins et restent dans les tissus corporels, entraînant l’oedème (rétentionnel).

Un autre ensemble de vaisseaux, connu sous le nom de système lymphatique, agit comme un déversoir et peut retourner beaucoup d’excès de liquide vers la circulation sanguine. Mais même le système lymphatique peut être débordé, donnant un oedème de type lymphatique.

Habituellement, une présence exagérée d’eau dans l’organisme est le résultat d’une alimentation déséquilibrée et un manque d’exercice physique. Toutefois, certains médicaments peuvent aussi provoquer un stockage inutile d’eau dans l’organisme.

La rétention hybride peut être provoquée par la déshydratation ou peut survenir, chez certaines femmes, à la ménopause.

Retenir de l’eau en excès peut vous faire sentir ballonné.

Que faire pour combattre la rétention hydrique ?

  1. Boire plus d’eau : Plus votre corps consomme d’eau, plus il voudra s’en débarrasser. Consommer au moins 8 verres (25cl) par jour. Boire de l’eau distillée en complément de l’eau minérale (pas d’eau déminéralisée industrielle !).
  2. Réduire les apports en sel : Les facteurs alimentaires contribuant à la rétention d’eau sont : le sel, les sucres, le manque d’AA ou vitamines du complexe B, la carence en protéines. Outre de trop saler les aliments, il faut éviter : les noix salées, les cornichons, les hot-dogs, la nourriture congelée, la sauce soja, la charcuterie, les légumes en conserves, les nourritures transformées, fast food … Privilégiez les légumes frais et naturels. L’apport en sel ne doit pas dépasser 2g/jour. Tentez de réduire les apports à 0,5g/jour pendant quelques jours en le remplaçant par des herbes et des épices.
  3. Diminuer les apports en sucre : Ils augmentent les apports d’insuline, qui diminuent la capacité du corps à se débarrasser du sodium (sel). Bannir les céréales sucrées, les biscuits, les gâteaux et sodas.
  4. Rétention d’eau dans les jours qui précèdent la menstruation : Préférer les petits repas ou les collations toutes les trois heures. Ce rythme permet de stabiliser la glycémie.

Cellulite avec rétention d’eau

Ce phénomène touche 1 femme sur 3. Qu’il soit associé à une insuffisance veineuse ou lymphatique, à un déséquilibre hormonal ou des mauvaises habitudes alimentaires, sa fréquence est en augmentation.

Alimentation : D’une manière générale, supprimez totalement les sucres blancs raffinés (biscottes, pain blanc, pain de mie, viennoiseries …). Favorisez les légumineuses (lentilles…) et le riz complet. Limitez les produits contenant de la caséine (lait, yaourt, fromage blanc …). Éliminez les plats industriels (pizzas, quiches, soupes …).

5 objectifs nutritionnels :

  1. Nourrir les cellules qui tapissent l’intérieur des veines (endothéliales) : Action bénéfique et protectrice des substances anti-oxydantes telles que la vitamine C, la vitamine E, du bêta-carotène, sélénium, zinc et flavonoïdes contre l’agression des radicaux libres.
  2. Nourrir les cellules musculaires : L’insuffisance veineuse se caractérise par une dilatation progressive des parois des veines. Toutes les situations s’accompagnant d’une fonte musculaire ou d’une perte de tonus du muscle (sédentarité excessive par exemple) sont susceptibles d’aggraver une insuffisance veineuse et donc la rétention d’eau. Du point de vue alimentaire, ce sont les protéines à haute valeur biologique (viande, poisson, œufs), associées à la vitamine B6 qui assure leur assimilation, qui représentent les éléments clés.
  3. Nourrir les fibroblastes des parois vasculaires qui sécrètent les fibres collagènes et élastines : Action protectrice de la vitamine C, des oligomères procyanidoliques (OPC) extraits des pépins de raisin et des flavonoïdes.
  4. Nourrir les capillaires en leur évitant une perméabilité excessive à l’eau : La vitamine P (myrtille-cassis) associée aux flavonoïdes (en particulier citroflavonoïdes comme les citrons, pamplemousses, oranges) inhibe en partie le mécanisme de sécrétion des radicaux libres et enzymes protéolytiques, sources d’inflammation chronique et d’augmentation de la perméabilité des capillaires.
  5. Assurer la fluidité du sang (l’insuffisance veineuse s’accompagne d’une augmentation de la viscosité du sang) : Action bénéfique des flavonoïdes, en particulier citroflavonoïdes, de l’ail et de l’oignon.

Vitamines et Minéraux :

  1. La vitamine E (30 à 50mg/jour) :
    • Céréales germées (blé ou soja germé)
    • Noix, noisettes, amandes fraîches (60mg/100g)
    • Huile de foie de morue (22mg/100g)
    • Poissons des mers froides (10 à 15mg/100g)
    • Olives (10mg/100g)
    • Beurre (2mg/100g)
    • Oeufs (2mg/100g)
    • Avocats (1mg/100g)
    • Laitue (0,5mg/100g)
    • Huile de pépin de raisin

    Vitamine C, co-enzyme de la vitamine E : Kiwis, agrumes, crudités
    Sélénium : Poissons, crustacés
    Bêta-carotène : Carotte, melon, abricot …
    Zinc : Viandes, crustacés
    Pouvoir anti-oxydant

  2. La vitamine P (cassis, myrtille) surtout associée aux flavonoïdes (agrumes, thé vert, Diosmine).
  3. Vitamine B6 : Contribue au transport des acides aminés depuis l’intestin vers le sang. Permet l’assimilation des protéines.

Bilan : Astuces pour lutter contre la rétention d’eau

1 Boire plus d’eau Le meilleur moyen de perdre le trop plein d’eau retenue dans l’organisme est d’en boire davantage. La rétention d’eau peut être causée par la déshydratation, le corps a donc tendance à économiser les liquides qu’il reçoit.
A l’inverse, plus il consomme de liquides, plus il voudra s’en débarrasser.
Attention : Veillez à ne pas trop boire trop vite, cela pourrait vous amener à une intoxication par l’eau. Buvez tout au long de la journée.
2 Réduire les apports en sel L’excès de sel dans l’organisme provoque la rétention d’eau. Il faut éviter les salières et certains aliments tels que : les noix salées, les cornichons, les hot-dogs (les saucisses également), la charcuterie salée, la nourriture congelée (les plats tout fait), la sauce soja, les fast food, les légumes en conserve (préférer les légumes frais).
3 Réduire les apports en sucre L’excès de sucre contribue à la rétention des fluides car il peut augmenter les niveaux d’insuline.
Il faut éviter les aliments trop sucrés, les céréales sucrées, les sodas, les jus de fruits avec sucres ajoutés.
4 Consommer des aliments riches en eau Aliments riches en eau : Pastèques, tomates, concombres, carottes, avoine, cresson, choux, asperges, choux de Bruxelles.
5 Eviter l’alcool L’alcool provoque la déshydratation, ce qui pousse le corps à vouloir retenir encore plus d’eau.
6 Faire de l’exercice Rien n’est plus rapide pour débarrasser votre corps de la rétention d’eau, des sels et des toxines que de transpirer pendant l’exercice physique. Pratiquer au moins 3 à 4 fois par semaine, ou 30 minutes par jour.
Attention : Si vous êtes enceinte et faîtes de la rétention d’eau, consultez votre médecin immédiatement et ne faîtes pas d’exercice.
7 Essayer un diurétique naturel Si vous cherchez un moyen naturel et sans danger pour combattre la rétention d’eau, il existe des aliments et herbes naturels qui offrent des propriétés diurétiques.
Notamment : Le vinaigre de cidre de pomme, le céleri, les graines de céleri, le jus de canneberge, le pissenlit, le fenouil, le thé vert, l’ortie, le persil, l’ail.
L’ail contribue également à la décomposition des graisses.
8 Essayer un diurétique en vente libre en pharmacie Il existe des diurétiques en vente sans ordonnance qui pourraient vous aider. Généralement, il s’agit de produits non naturels.
Attention : Il ne s’agit pas ici d’une solution permanente. De plus, ces produits peuvent provoquer une perte de potassium et de la diarrhée.
9 Tenter un enveloppement en institut de beauté (body wrap) Faire un enveloppement en institut de beauté est un autre moyen de se débarrasser rapidement du poids d’eau en excès.
Des bandages sont trempés dans une solution minérale spéciale et ensuite serrés autour de votre corps pendant au moins une heure. Lorsque la pellicule se détache, vous pourriez bien avoir perdu quelques centimètres sur tout le corps.
Attention : Il ne s’agit ici que d’une solution temporaire (pour éliminer l’excès d’eau avant un évènement important par exemple, anniversaire, mariage etc).
10 Tenter le sauna Le sauna vous permettra de transpirer l’excédent d’eau et les toxines. Combiné avec des séances d’exercices physiques régulières et une alimentation riche en eau, prendre un sauna pourra vous permettre de maîtriser le problème de rétention d’eau en un rien de temps !
11 Changer vos médicaments sous ordonnance Certains médicaments, comme les pilules contraceptives et les stéroïdes sur ordonnance, peuvent provoquer une trop grande accumulation des fluides dans le corps.
Passer à un médicament alternatif peut réduire le ballonnement et l’enflure.
12 Repositionner les extrémités L’œdème observé dans les pieds, les chevilles, les jambes, peut être amélioré en élevant les jambes au-dessus du niveau du cœur pendant 30 minutes, 4 fois par jour.
13 Porter des bas de contention La rétention d’eau et l’enflure dans les jambes peuvent être améliorées en portant des bas de contention. Les bas, qui appliquent divers degrés de pression, sont les plus appropriés.
14 Utiliser des sachets de glace Lorsque les chevilles gonflent, l’application d’un pack de glace peut aider à les ramener à leur taille normale. Placez les cubes de glace dans un sac plastique avec une fermeture à glissière, enroulez une serviette fine autour du sac et appliquez pendant 5 à 10 minutes.
Suivez les lignes directives suivantes
  • Evitez les aliments sucrés
  • Evitez le sel et les aliments riches en sodium
  • Buvez beaucoup d’eau
  • Buvez des infusions à base de plantes
  • Mangez des petites quantités de féculents
  • Mangez des fruits et légumes

Cellulite adipeuse

Lorsqu’il y a un excès de stockage de graisse, il faut minimiser la quantité d’énergie ingérée et augmenter les dépenses d’énergie.

Alimentation

Supprimer toutes les graisses cuites et le sucre.
Le soir, supprimer les sucres lents et les sucres rapides industriels.

La solution est :

  • De réapprendre à manger des aliments de bonne qualité, facilement métabolisables, c’est-à-dire : frais, riches en vitamines, minéraux et protéines de haute valeur biologique (viande, poisson, œufs).
  • De faire coïncider ses désirs avec ses besoins.

Il faut réussir à dominer ses désirs pour que la suppression de certains aliments gras, sucrés ou salés ne se traduise pas par une frustration et soit compensée par un autre plaisir (croquer un fruit, déguster du poisson, des fruits de mer, de la viande, des lentilles etc ; remplacer le sucre par des noix et des dattes …).

Il faudra limiter la consommation d’aliments caloriques le soir avant de se coucher.
Réserver la consommation d’aliments gras et sucrés au petit déjeuner et au déjeuner (fromages, noix, avocats, fruits secs …).
Le soir, privilégier les protéines et les légumes.
Diminuer au maximum la consommation de sucres industriels, y compris les faux sucres et les produits « lights ».
Privilégiez la consommation d’aliments riches en vitamines et sels minéraux : fruits, fruits de mer, crudités, noix, amandes et noisettes.

Activités physiques

Favoriser :

  • Les activités d’endurance (pour brûler les graisses) telles que la marche à pied (au moins 1h/jour, oublier les ascenseurs), la natation (au moins 20 minutes), la gymnastique aquatique, la bicyclette (aquatique) …
  • Les mouvements de gymnastique : Faire travailler les fessiers.
  • Sports en montagne, randonnée, cyclisme, pour renforcer les muscles posturaux et consommer les graisses

Les soins adjuvants

Ultrasonolipolyse : Les ultrasons basse fréquence ont 3 effets principaux :

  • Augmentation de température des tissus ciblés (hypoderme).
  • Effet de cavitation qui entraînerait un accroissement de la perméabilité cellulaire des adipocytes.
  • Une action mécanique défibrosante des tissus de cloisonnement présents dans l’hypoderme.

Le drainage lymphatique va accélérer l’élimination des déchets et remettre la graisse en circulation.
Palper-rouler : La peau et la graisse sous cutanée sont soulevées et roulées entre le pouce et l’index ou les deux rouleaux d’un appareil pour mobiliser les graisses.

Les aliments pour lutter contre la cellulite

Il n’existe pas de régime anti-cellulite spécifique, mais une alimentation équilibrée et composée d’aliments soigneusement choisis peut aider à lutter contre la cellulite.

1 Les viandes maigres (sans graisse ni peau) Les viandes maigres contiennent de grandes quantités de protéines. Ces protéines aident à renforcer les corps et à battre les dépôts de cellulites.
2 Les noix Les noix sont riches en fibres, en protéines, en vitamines E et en graisses non-saturées. Tous ces nutriments peuvent aider à diminuer significativement la cellulite. Cependant, les noix peuvent faire prendre du poids si on en consomme en grande quantité, mangez-en donc seulement 1 à 2 poignées lors d’un repas.
3 Fruits et légumes de toutes couleurs Les fruits et les légumes colorés disposent d’une grande quantité d’antioxydants, dont une des propriétés est de ralentir (voir d’empêcher) le dépôt de cellulite.
4 L’eau L’eau aide votre système à chasser les toxines et à rendre la suppression de la cellulite plus facile.
5 Les poissons Les poissons gras et huiles de poissons font partie des aliments les plus sains pour lutter contre la cellulite. Les poissons contiennent beaucoup d’acides gras qui aident à renforcer et à tonifier les cellules de la peau et ainsi à améliorer sa texture.
6 Les asperges Les asperges sont une bonne source de vitamine A, B et C. La vitamine C aide à renforcer la peau.
7 Les avocats Bien que riches en calories, les avocats sont remplis d’acides gras essentiels qui améliorent la santé de la peau. Ils sont également une bonne source de vitamine E, une vitamine essentielle pour une peau saine.
8 Les bananes Les bananes sont une bonne source de potassium, qui aide à éviter la rétention d’eau (contribuant à l’aspect cellulite).
9 Les haricots Les haricots sont riches en fibres et en protéines, ils sont également une bonne source de calcium et de potassium.
10 Les baies Les baies font partie des aliments les plus riches en antioxydants. Les baies contrarient le sucre, les graisses et d’autres polluants qui endommagent la peau.
11 Les brocolis Le brocoli contient l’acide alpha lipoïque qui aide à prévenir le durcissement du collagène provoqué par le sucre. Le brocoli est également une bonne source de sélénium (qui améliore l’action des vitamines C et E) et de calcium (qui aide à combattre la graisse corporelle).
12 Les agrumes Tous les agrumes sont d’excellentes sources de vitamine C ainsi que de vitamine B.
13 Les oignons Les oignons sont une excellente source de sulfure, de vitamines C et E.
14 Les poires Les poires sont une bonne source d’iodine (qui aide à stimuler un métabolisme lent), de fibres et de potassium.
15 Les ananas Les ananas possèdent une action anti-inflammatoire dans le corps qui peut aider à éviter la rétention d’eau et à guérir les fibres de collagènes endommagés. Les ananas sont également une bonne source de vitamine C.
16 Les melons Les melons contiennent au moins un verre d’eau par tranche. Ils aident à lutter contre la rétention d’eau et sont une bonne source de lycopène, de potassium et de fibres.
17 Les céréales avec du son et l’avoine Idéales au petit déjeuner, les céréales avec du son et de l’avoine alimentent le métabolisme, permettant de faciliter la perte de poids.
18 Les poireaux Les poireaux sont très bons pour combattre la rétention d’eau et détoxifier, contribuant ainsi à lutter contre la cellulite.
19 Les thés verts Le thé vert possède des propriétés diurétiques et amincissantes. Il aide à lutter contre la rétention d’eau, à limiter l’absorption des lipides et glucides et à réduire le taux de cholestérol.
20 Les aubergines L’aubergine n’apporte que très peu de calories et réduit l’absorption des lipides lors des repas.

Bien s’informer permet d’éviter les erreurs. Accéder à un apport nutritionnel performant assure :

  • Une diminution des masses graisseuses.
  • Une augmentation de la masse maigre (muscles).

L’ensemble de l’apport alimentaire journalier doit comporter :

  • 55% de glucides (si possible 20% de glucides à assimilation rapide, comme les aliments sucrés, et 35% à assimilation lente, comme les pâtes, le riz…), soit 4 calories par gramme ;
  • 35% de lipides.